Volonté 974 : Le patrimoine culturel réunionnais, un atout touristique

1- Le patrimoine culturel participe au développement de la société réunionnaise :

A la Réunion,  la question du patrimoine commun est particulièrement importante. Il existe plusieurs passés (ceux des différents groupes qui ont constitué la population) et un passé. Ce qui est particulier à la Réunion comme à d'autres territoires qui ont été colonisés, c'est que la construction d'un récit partagé a été freinée, empêchée par la puissance coloniale. Ce récit, nous commençons tout juste à le mettre à jour. Comme l'exemple d'une "indianité" qui s'est développée à la Réunion et qui ne ressemble à aucun autre dans le monde puisqu'elle a évolué au contact d'autres cultures.

La valorisation de ce patrimoine joue un rôle dans une meilleure connaissance de l'identité réunionnaise en construction et du vivre ensemble à la Réunion. La multiplication de manifestations sur des sites témoins de l'histoire et de la culture réunionnaise est un moyen d'affirmer, de découvrir et de préserver l'identité réunionnaise.

Elles permettraient d'asseoir le rôle culturel des quartiers en accentuant sa fréquentation. Il faut pouvoir mettre en exergue les richesses culturelles qui ne sont pas évidentes par manque de visibilité, et les rendre accessibles à toutes les personnes qui s'interrogent sur leur passé et le passé de leur île.

En effet, il s'agit de le redynamiser, le restructurer, d'assurer le renouvellement urbain autour des édifices religieux et culturels du quartier. Rémy Prud’homme, professeur émérite à l’Université Paris XII soulignait dès 2008 que « l’inscription au patrimoine mondial a aussi des impacts potentiellement importants sur le développement socio-économique des zones où sont situés ces sites » 

 

 

2- Le patrimoine réunionnais, enjeu de développement durable par sa mise en tourisme :

Mettre en avant son identité c'est dire ce qui fait de nous quelqu'un de différent. Pour promouvoir une identité  qui se construit, il faut se référer au passé, et proposer des éléments concrets qui représentent cette histoire. La préservation des sites, des objets, des mots et des mythes emblématiques qui inscrivent la singularité de la Réunion ne doit pas être négociable. Nous pensons là au patrimoine urbain et rural qui est le plus en danger car plus modeste à certains endroits.

De développer le tourisme culturel dans l'île, c'est aussi pour la Réunion se proposer comme destination différente. C'est également un moyen d'asseoir la place des villes réunionnaises concentrant la majeure partie du patrimoine bâti et historique de l'île. C'est aussi de renforcer leur image dans l'imaginaire des touristes.

3- Préconisation allant de pair avec une politique touristique :

La Réunion classée désormais en partie au patrimoine mondial de l'UNESCO peut difficilement faire l'impasse sur les questions concernant la mise en avant du patrimoine culturel de l'île.

Il conviendra de savoir répondre sur ce que nous sommes en communiquant et en présentant au mieux la population réunionnaise, ce qui est de par sa multiculturalité et tout simplement son histoire singulière.

Pour l'expliquer il faut des moyens et des éléments concrets qui se traduisent par la collecte de témoignages des éléments matériels et plus immatériels qui valorisent les sites remarquables. L'appui de l’Etat, des collectivités territoriales, des historiens et des associations qui œuvrent au développement de ce patrimoine culturel. Les associations, souvent de bonne volonté, souffrent d'un manque de moyens financiers pour accomplir pleinement ses actions.

La sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel de l'île permet aussi de contribuer à un repositionnement de l'image de la Réunion. Dans cette démarche, l'implication des réunionnais est déterminante puisque la population peut se réapproprier son histoire et affirmer son identité, et par conséquent, la faire connaître et la partager. La cohésion sociale est aussi un facteur de développement touristique.

Une contribution de Volonté 974 (Présidé par Jean Daniel DENNEMONT)

Ajouter un commentaire