Une élue des Avirons vient se plaindre du bruit à la fin du match de Volley-ball

Une élue des Avirons vient se plaindre du bruit à la fin du match de Volley-ball



Hier soir, le club "Avirons-Jeunes" accueillait une équipe de Sainte-Marie pour une rencontre de coupe de La Réunion féminine de Volley. Le match était relativement tendu, le score serré entre les deux formations.

Comme souvent en volley-ball, chaque point était suivi de cris d'encouragements, les joueuses se félicitaient, se tapaient dans la main pour se motiver. Rien d'extraordinaire pour celui ou celle qui a déjà assisté à un match de Volley. Néanmoins, pour Monique Hébert, conseillère municipale dont la maison est a proximité du gymnase, le bruit était insupportable.

A la fin de la rencontre, elle est entrée dans l'enceinte sportive pour se plaindre. Elle a commencé à interpeller les Sainte-Mariennes qui venaient de remporter le match. "Vous faites trop de bruit", leur a t-elle signalé. Ça devait être la première fois qu'on leur reprochait de faire trop de bruit en jouant un match officiel.

La Mairie des Avirons n'est pas concernée, c'est un souci uniquement avec cette élue

Gérard Anamalé, le président du club des Avirons est rapidement intervenu auprès de cette dame pour lui faire comprendre qu'elle n'avait pas à s'adresser aux joueuses de Sainte-Marie puisque ce sont les Avironnais qui reçoivent et organisent donc la rencontre. Les Saintes-Mariennes sont les "invitées".

Monique Hébert lui a sèchement répondu : "Je suis une élue" . Une façon de dire que son mandat lui permet de faire la pluie et le beau temps. Le président du club avironnais tient néanmoins à mettre les choses au clair, il ne veut pas d'amalgame. Le souci ne concerne pas la mairie, avec qui son club entretient d'excellentes relations par ailleurs. C'est uniquement avec cette élue qu'il y aurait des problèmes. Gérard Anamalé a décidé d'alerter la mairie des Avirons en envoyant un courrier, il a également prévenu la Ligue.


Jeudi 7 Avril 2011 - 15:45
Lilian Cornu
Notez


Lu 814 fois, cliquez sur une des icônes ci-dessous pour partager cet article avec votre communauté

Ajouter un commentaire