Santé publique

Rubrique "santé publique" qui concerne les réunionnais.

Espérance de vie encourageante des avironnais!

Dans le Quotidien de ce jour, il est rapporté d'une analyse générale de l'état de santé de la Réunion effectuée par le Centre d'Observation et d'Analyse des Besoins de Santé (COABS), l'importance des inégalités sociales et territoriales de santé.

A titre d'exemple, l'espérance de vie à la naissance varie de 71,5 ans à Cilaos à 77,6 ans à Petite-Ile. Une explication est donnée sur le fait que les cirques de Salazie et Cilaos sont particulièrement marqués par une importante mortalité masculine. Il est ensuite ajouté : "En revanche, il est remarquable de constater que les communes de l'Entre-Deux, L'Etang-Salé, Petite -Ile ou les Avirons ont une espérance de vie élevée. Elles sont peu touchées par les maladies cardio-vasculaires, respiratoires et digestives". "Il s'agit de communes plus traditionnelles où l'offre de soins est satisfaisante, où la population est à l'écart des stress de la surconsommation".

Ce sont des données encourageantes pour nous!

(27/01/2011)

Le gouvernement s'attaque à la santé des réunionnais!

La loi de financement 2011 de la sécurité sociale est marquée par des décisions importantes pour juguler le déficit de la sécurité sociale. L'effort d'économie porte notamment sur l'assurance maladie. Les réunionnais seront frappés de plein fouet par des mesures qui viennent une nouvelle fois réduire le pouvoir d'achat des familles les plus en difficulté, qui pourraient, pour certains, renoncer aux soins, en raison du coût de plus en plus élevé des frais y afférents.

En matière de santé, les réunionnais sont beaucoup plus touchés que les métropolitains par certaines maladies . Pour les maladies cardio-vasculaires, plus de 50 à 60% selon le sexe,de décès. Les maladies endoctriniennes (diabète,...) apparaissent deux à trois fois plus souvent comme mortelles. Environ 80000 personnes sont concernées par un diabète à la Réunion.

Autant dire que beaucoup de réunionnais seront intéressés par les mesures prises par la majorité UMP. Ce vote s'est déroulé dans une grande discrétion de la part de nos parlementaires. Parmi ces mesures, quelques unes auront des répercussions puisque les dépenses liées à la santé risque sérieusement d'accroître :

- L'instauration d'un forfait de remboursement pour les dispositifs d'autocontrôle du diabète pour certains patients.

- La fin de prise en charge systématique des dépenses de transports.

- L'exclusion du dispositif ALD (allocation longue durée) aux patients ayant une hypertension artérielle sans complication.

- La diminution du remboursement des médicaments de 35% à 30%,....

Encore une fois ce sont nos compatriotes les plus démunis ou ceux qui ont déjà des problèmes de santé qui souffriront directement des choix du gouvernement UMP. Ses représentants locaux devront s'expliquer le moment venu.

Jean Daniel DENNEMONT (3/11/2010)