Les chantages du maire des Avirons discréditent la classe politique

Depuis quelques jours, le maire des Avirons s'accroche et use de toutes méthodes pour essayer de conserver la présidence du centre de gestion (CDG), structure gestionnaire du personnel de la fonction publique territoriale. 

Pour garder ce pré carré, le président actuel du CDG est prêt à toutes formes de chantage. Le maire des Avirons utilise actuellement l'association des maires de la Réunion (AMDR) comme objet de marchandage. "Mi donne a ou ça, mais donne a moin ça".

Quel piètre spectacle que nous offre l'édile avironnais qui voit tout lui échapper depuis les municipales 2014 où il a été élu de justesse et qu'un recours pèse sur son élection.

Cette arrogance a atteint un tel niveau, qu'il se croit tout permis. Agiter l'arme de la peur devient la règle pour lui. Il est temps de donner une meilleure image de la politique. 

Je dis aux rares élus qui le suivent dans cette aventure qu'ils devraient revoir leurs positions car ils se discréditent en soutenant Michel Dennemont.

Je soutiens fermement la candidature de Thierry Vaitilingom à la présidence du centre de gestion. Il a les compétences nécessaires pour défendre au mieux les intérêts du personnel des collectivités territoriales. Je compte sur lui pour remettre de l'ordre au sein de cette institution.

La Réunion a besoin de changer certaines pratiques. Ainsi, un nouveau président au CDG sera une bouffée d'oxygène pour la démocratie. Le respect du personnel communal est un préalable incontournable.

Jean Daniel DENNEMONT

CDG

Ajouter un commentaire