Politique aux Avirons

"PLU" des Avirons : La commune condamnée à verser 1500 € à l'opposition

Lilian Cornu de Zinfos 974 révèle dans son article de ce jour la condamnation de la mairie des Avirons : "Le tribunal administratif a finalement condamné la mairie des Avirons à verser 1.500 euros à l'opposition dans le cadre de la procédure d'annulation d'une délibération modifiant le PLU de la commune. Les opposants au maire avaient engagé cette procédure au mois de février dernier. Le tribunal n'a pas jugé le dossier sur le fond puisque la mairie avait fait marche arrière concernant la délibération contestée, et a donc condamné la commune aux dépens".

Le journaliste de Zinfos rappelle le contexte de cette contestation du PLU en début de cette année. " le référé, c'est-à-dire la procédure d'urgence, avait été rejeté mais le dossier n'avait jusqu'alors pas été jugé sur le fond. En outre, les élections terminées, la délibération contestée avait finalement été retirée. Du coup, le maire ayant fait marche arrière, le tribunal n'a pas statué sur la demande d'annulation mais a condamné la commune à verser 1.500 euros à l'opposition au titre des dépens". Il est bon de redire certaines vérités. Le Maire n'est jamais sorti gagnant dans ce dossier, contrairement à ce qui avait été dit au moment des cantonales, mais il a dû annuler la procédure et voter ensuite une nouvelle délibération.

"PLU" des Avirons : La commune condamnée à verser 1500 € à l'opposition

Dans 7 mois, l'alternance aux Avirons

Mes chers amis,

Nous nous sommes engagés à un changement de politique aux Avirons. Régulièrement je vous informe de ce qui ne va pas aux Avirons, et de ce que nous souhaitons pour l'avenir. Notre démarche est de vous associer à la nouvelle politique de développement de la ville des Avirons.

Les Avironnais ont leur mot à dire.

Nous avons tous les cartes en main pour un changement de politique aux Avirons en 2014.  Tu peux  nous donner ce coup de pouce nécessaire pour :

- plus de respect envers les Avironnais,

- plus de prise en considération de la jeunesse,

- plus d'emplois en faveur des jeunes Avironnais,

- plus d'animation dans la ville et dans les quartiers,

- plus d'élus à l'écoute des administrés,

- plus d'activités pour les adolescents et jeunes adultes, ...

Aux Avirons, L'alternance est en marche!

Jean Daniel DENNEMONT

En désaccord avec le Maire, j'ai rendu ma délégation d'adjoint

En raison de mon profond respect pour les Avironnais qui, dans leur grande majorité, ne sont plus d'accord avec la politique suivie et les alliances décidées sans concertation par le Maire, j'ai refusé de voter pour l'alliance PCR/Modérés à l'occasion des élections sénatoriales.

Je tire toutes les conséquences de cette situation et je décide de rendre mes délégations d'adjoint au maire.

Ce choix de Michel Dennemont est une erreur monumentale car la population est aujourd'hui désorientée par ce positionnement à gauche du maire des Avirons qui s'est toujours présenté et fait élire comme un homme de droite et du centre-droit. Cet accord PCR/Modérés choque un grand nombre d'Avironnais qui ne cautionnent pas cette alliance contre nature.

Pour ma part, je suis fier de ne pas avoir voté pour cette liste de reniement conduite par le PCR.

En plus des raisons évoquées ci-dessus, ma décision est une suite logique des désaccords profonds sur la conduite des affaires communales. Le maire des Avirons m'avait enlevé une partie de mes délégations en avril dernier parce que j'ai osé lui exprimé mes divergences concernant ses alliances avec le PCR, ainsi que sur la gestion unilatérale de la collectivité municipale.

Aujourd'hui, la communication avec le Maire est de plus en plus compliquée. Il n'est plus à l'écoute de la population, ni de ses élus.

Ce choix difficile a été mûrement réfléchi, mais il est devenu indispensable.

Dorénavant je retrouve ma liberté de parole. Je continuerai à siéger au conseil municipal. Je consacrerai toute mon énergie à défendre les intérêts de ma ville, de sa population et à combattre les injustices criantes.

Je commence dès maintenant à préparer l'alternance aux Avirons.

Jean-Daniel Dennemont (Conseiller municipal des Avirons)

 

 

Mes commentaires lors du conseil municipal du 04/11/2011

Mon intervention lors du conseil municipal du 04/11/2011, rapport sur le maintien ou non de ma fonction de 3ème adjoint :

"Mon engagement politique aux Avirons est lié à une volonté d’apporter ma contribution au développement de ma ville. A partir du moment où on m’empêche de prendre des initiatives et de donner mon avis, et que mes propositions ne sont plus prises en considération, je ne peux plus me reconnaître dans la gestion du Maire.

Désorienté par votre médiocre score aux cantonales et cherchant un coupable, vous avez voulu couper mes contacts avec les avironnais, en me privant de mes délégations essentielles dans le champ social et culturel. Sachez que par le travail de terrain réalisé, j'ai pu tisser des liens avec la population avironnaise. Cette proximité et cette écoute auprès des avironnais vous dérange!

Depuis 2008, le mode de gouvernance municipale s'est transformé en une gestion autocratique du maire qui détient tout, un exercice sans partage du pouvoir. Le rôle d’un adjoint se résume à faire des représentations au niveau des instances. Nous n’étions pas associés aux prises de décisions dans nos propres champs de compétence. Non, je ne suis pas un « béni oui-oui » de la vie politique avironnaise. J’ai refusé de me soumettre à votre diktat, et j’ai osé vous dire « non ».

Attaché aux valeurs de démocratie et de liberté d’expression, j’ai créé un blog. J’ai ouvert un club de réflexion. Vous n’avez pas pu accepter que je m’exprime. 

Par ailleurs, je tiens à vous dire que les avironnais ressentent de plus en plus votre manque de motivation pour défendre les intérêts des avironnais, mais ils voient tout de même que vous vous accrochez au pouvoir, qui est en train de vous glisser entre vos mains. Votre pratique du pouvoir aurait dû s’adapter à l’évolution de la société avironnaise. Les jeunes partent de plus en plus loin à l'école. Pourtant, aujourd’hui vous n’accepter pas que quelqu’un puisse avoir un avis contradictoire à votre point de vue.

 Depuis quelques temps j'exprimais mes réserves concernant certaines de vos décisions car elles me semblaient être des erreurs de jugement. Des sujets majeurs ont été traités sans concertation et allaient à l’encontre de mes convictions :

-         Le manque de transparence et de lisibilité dans la gestion des plans de carrières du personnel communal. Je déplore le fait que certains sont en contrat à durée indéterminée depuis plus de 10 ans et ne sont pas inscrits dans un parcours de titularisation tandis qu’une autre personne recrutée depuis moins de 3 ans, obtient cette avancée.

-        La gestion désastreuse du PLU, pénalisant de nombreuses familles qui sollicitaient un déclassement pour permettre à leurs enfants d’avoir un morceau de terrain pour construire une case.

-         La volonté délibérée de favoriser l’accroissement de l’immobilier sur notre territoire, renforçant l’image de cité dortoir.

-         L’absence d’intérêt pour le développement du tourisme au Tévelave, secteur qui aurait pu générer un certain nombre d’emplois, hors mairie.

 -         Le retard pris pour s’occuper du secteur de Fonds-Maurice.

 -         L’absence d’anticipation pour résoudre les problèmes en cours ce qui fait qu'on se retrouve mis devant le fait accompli.

 -         La question des atsem (Ecole maternelle) n'a jamais été traitée en priorité. Laisser ce personnel dans une situation instable est inacceptable.

-           Votre désintérêt pour la jeunesse des Avirons de plus de 16 ans.

 

Voilà autant de points de désaccord  sur la gestion des affaires communales. Il était devenu très compliqué de discuter sérieusement de ces dossiers  avec vous. Ceux qui excellent  à faire du "ladi lafé" ont l’écoute du Maire. De fait, je refuse de m’inscrire dans un système qui est en train de s’effondrer, où le maire est désormais installé dans une phase politique descendante. Vous passez de 60% à 50% en 3 ans. 

Jean Daniel Dennemont (Conseiller municipal)

Mouvement pour le changement aux Avirons

Présentation du mouvement Volonté 974 pour préparer le changement aux Avirons. Quelques photos de cette première réunion du 8 février 2013 chez Jean Marc Gallard.

run8.jpg

 

 

 

 

 

Lire la suite

Après 25 ans au pouvoir, ouvrons une nouvelle page!

Le fait de rester trop longtemps au pouvoir encourage des pratiques déviantes de l’action publique. Les avironnais subissent des méthodes et une politique municipale imposée d’en haut, sans véritable concertation avec la base, c'est-à-dire une gestion désastreuse de l'emploi , une utilisation abusive des véhicules communaux, un mode de gouvernance communal, des micro-crèches qui écarte les avironnaises des postes créés.

Aussi, la lenteur à intégrer la ville au sein de dispositifs permettant de financer des actions de développement aux Avirons, a retardé la réalisation de plusieurs projets utiles (ex : structuration de bourg, contrat éducatif local, inscription tardive au contrat enfance, aides aux écoles ou pour la construction de terrain synthétique par la Région n'ont pas été exploitées, intégration tardive à la CIVIS, financement de la médiathèque possible depuis 2002,...).

Ainsi, je propose une pratique  de l'action publique plus respectueuse de nos concitoyens et plus efficace afin d'apporter de biens meilleures réponses aux problèmes posés dans notre commune.

Jean danie DENNEMONT

Résultat des législatives aux Avirons (2ème tour)

Les résultats des élections législatives aux Avirons (2ème tour) :

Inscrits            : 7 818

Inscrits            : 4 507

Nuls                :    505

Exprimés         : 4 003

Taux de participation : 57,66%

Ont obtenu :

Jean Claude Lacouture : 1 294 (32,33%)

Thierry Robert              : 2 709 (67,67%)

Ananlyse des résultats sur les Avirons

Les avironnaises et les avironnais se sont exprimés ce dimanche. Fait unique dans les annales politiques aux Avirons, le taux de participation n'atteint pas les 50%. La population a refusé de choisir un candidat pour ce premier tour. Des électeurs avironnais désemparés certainement par le parcours alambiqué de leur maire! D'ailleurs, de tous les maires de la 7ème circonscription ayant soutenu Thierry Robert, c'est aux Avirons que le candidat du Modem obtient son plus mauvais score.

jcl.jpgtr.jpg

Jean Claude Lacouture parvient à terminer en deuxième position, dans un contexte où le candiat arrivé en tête a occupé les médias tous les jours pendant un an. Nous avons combattu à armes inégales. Cette surmédiatisation contribue à ces quelques points supplémentaires obtenus par le candidat du Modem.

Malgré ces paramètres, Jean Claude Lacouture réalise une bonne performance à la fois aux Avirons et sur la circonscription, où il devra affronter la semaine prochaine Thierry Robert. Toutes les chances sont de son côté car nous nous retrouvons dans une configuration "Tout sauf Thierry Robert". On ne gomme pas d'un trait les frictions apparues pendant la campagne entre le camp du Modem et celui du PCR. De plus, l'image du maire de Saint-Leu dans l'opinion se dégrade depuis quelques jours.

Par ailleurs, Jean Claude Lacouture aura une semaine supplémantaire pour défendre ses idées et faire avancer ses valeurs auprès des électrices et des électeurs de la 7ème circonscription.

Jean Daniel DENNEMONT

Résultat des législatives aux Avirons (1er tour)

Résultat des législatives dans la 7ème circonscription (commune des Avirons) :

7 818 inscrits

3851 votants (49,25%)

Fabrice Hoarau (PCR)                   :      151 voix (4,10%)
Jean-Claude Lacouture (UMP)        :     861 voix (23,38%)
Thierry Robert (Modem)                 :  1 499 voix (40,71%)
Denis Simonin (Alternatif)              :       12 voix (0,33%)
Pierre Magnin (Parti pirate)             :      23 voix (0,62%)
Danon Lutchamee Odayen (EELV)  :    138 voix (3,75%)
Jean-Marc Gamarus (PLR)             :    128 voix (3,48%)
Jean-Marie Lasson (PS)                 :    686 voix (18,63%)
Jean-Hugues Savigny (FDG)          :      78 voix (2,12%)
Jean-Claude Otto-Bruc (FN)            :    106 voix (2,88%)

Les chantages du maire des Avirons discréditent la classe politique

Depuis quelques jours, le maire des Avirons s'accroche et use de toutes méthodes pour essayer de conserver la présidence du centre de gestion (CDG), structure gestionnaire du personnel de la fonction publique territoriale. 

Pour garder ce pré carré, le président actuel du CDG est prêt à toutes formes de chantage. Le maire des Avirons utilise actuellement l'association des maires de la Réunion (AMDR) comme objet de marchandage. "Mi donne a ou ça, mais donne a moin ça".

Quel piètre spectacle que nous offre l'édile avironnais qui voit tout lui échapper depuis les municipales 2014 où il a été élu de justesse et qu'un recours pèse sur son élection.

Cette arrogance a atteint un tel niveau, qu'il se croit tout permis. Agiter l'arme de la peur devient la règle pour lui. Il est temps de donner une meilleure image de la politique. 

Je dis aux rares élus qui le suivent dans cette aventure qu'ils devraient revoir leurs positions car ils se discréditent en soutenant Michel Dennemont.

Je soutiens fermement la candidature de Thierry Vaitilingom à la présidence du centre de gestion. Il a les compétences nécessaires pour défendre au mieux les intérêts du personnel des collectivités territoriales. Je compte sur lui pour remettre de l'ordre au sein de cette institution.

La Réunion a besoin de changer certaines pratiques. Ainsi, un nouveau président au CDG sera une bouffée d'oxygène pour la démocratie. Le respect du personnel communal est un préalable incontournable.

Jean Daniel DENNEMONT