Mobilité des réunionnais: désengagement de l'Etat

Article de Didier ROBERT paru sur sa page facebook ce jour :
 
 
"Je lance un appel solennel au Gouvernement pour ne pas sacrifier 400 jeunes Réunionnais. J' en appelle au sens de la responsabilité du gouvernement et de la Ministre des Outre-mer.

J'ai tenu, en tant que Président de la Région, à faire un point ce jour avec Yolaine Costes, Vice-présidente en charge de la mobilité, sur les nouvelles incertitudes qui pèsent, à quelques jours des grands départs, sur le dispositif de mobilité pour les Réunionnais qui poursuivent leurs cursus dans les formations sanitaires et sociales. Ce sont 400 jeunes qui sont aujourd'hui concernés. Ce nouveau désengagement du Gouvernement est un coup de poignard supplémentaire intolérable en direction des jeunes, des familles réunionnaises.
 
Il y a quelques mois le Gouvernement avait décidé de se désengager de la continuité territoriale prétextant vouloir aider davantage la mobilité professionnelle. En réalité tout laisse à croire que le gouvernement renonce aujourd'hui à financer l’intégralité des allocations de mobilité soit 700€ versés mensuellement aux jeunes, sur le budget de l'IEJ (Initiative Emploi Jeunes pour les moins de 25 ans). Pour rappel, en 2014 LADOM a été désignée par l’État pour porter le dispositif IEJ qui doit financer la formation en mobilité (700€/mois) grâce à 92% de fonds européen – 4% État- 4% Région.

Pour que les stagiaires de la formation professionnelle puissent bénéficier du dispositif (700€ /mois), l’Etat doit se positionner clairement, dans les plus brefs délais, et fournir les informations et les listes aux services de la Région. La Région a, pour sa part, confirmé depuis des mois sa volonté de soutenir ce dispositif.

A ce jour, l’absence de positionnement du Gouvernement met à mal non seulement les Réunionnais qui pourraient bénéficier du dispositif mais également la Région Réunion qui se voit empêchée d'ajuster ses régimes d'aide. Cette attitude méprisante est irresponsable.

«l’État n'a aucune raison objective de refuser de payer les 700€ puisque le programme IEJ le permet et assure un financement européen à hauteur de 92%. Nous avons besoin de réponse pour agir ensemble dans l'intérêt des jeunes Réunionnais. Il est important d'assurer le bon déroulement de la prochaine rentrée scolaire ».

Il n'y a urgence à alerter solennellement le Gouvernement ; dénoncer l'inertie de l’Etat dans ce dossier et son incapacité à tirer parti des opportunités offertes par l’Europe.
Il est évident que sur ce dossier l’Etat doit, sans délai, adopter un positionnement plus stratégique et se mettre en cohérence avec les ambitions des jeunes Réunionnais qui restent dans l’attente d’une réponse favorable à leur demande de mobilité.

A 8 semaines de la prochaine rentrée scolaire, il convient de modifier en conséquence la maquette financière de l’IEJ et d’élargir son action au plus grand nombre."
 
 
Didier Robert 

Article paru sur sa page facebook

 

· 
 
 

Mobilité

Précédent : La bonne santé financière de la Région Réunion   Suivant : Volonté 974 : Le patrimoine culturel réunionnais, ...

Ajouter un commentaire

 
×