Marc Vandewynckele nous a quittés

J'ai une pensée particulière pour Marc que j'ai eu la chance de connaître. Un homme doté d'une grande gentillesse et d'une grande intelligence qui a influé sur mon action politique.

Habité par cette démarche d'implication du citoyen dans la vie de la cité, Marc m'a beaucoup inspiré en matière de démocratie participative.

A travers son action, il nous laisse ses écrits, ses expériences pour accomplir une action publique où le citoyen devient un acteur essentiel.

Marc est aussi un avironnais de coeur pour y avoir résidé pendant plusieurs années.

Dans ces moments difficiles, je présente mes condoléances à sa famille et à ses amis.

"Ancien élu, pionnier de la politique de la ville, de la démocratie participative, créateur des comités de quartiers, du Festival de l’amitié. Même s’il vivait depuis quinze ans à la Réunion et était engagé dans l’Océan indien, en Belgique, au Maroc, Marc Vandewynckele n’avait pas oublié Roubaix. Il était revenu en 2012, comme chaque été pour faire le tour d’une vie bien remplie au service des autres. Petit-fils d’un immigré flamand (arrivé à Roubaix pour travailler dans le textile en 1897), devenu sociologue, Marc Vandewynckele n’a eu de cesse de mettre les citoyens au cœur de la cité. Il a travaillé en faveur du logement œuvrant à 5 000 relogements dont 2 500 à Roubaix dans le cadre de la requalification des courées insalubres. Devenu adjoint au maire de 1977 à 1982, chargé de la vie des quartiers et de l’immigration, Roubaix lui doit aujourd’hui les comités de quartiers, la commission extra-municipale des populations d’origine étrangère et le premier Festival de l’amitié.

Artisan du « développement social des quartiers » à Roubaix puis praticien de la politique de la ville à Lille-Sud, Valenciennes, Anzin, Vaux-en-Velin, Grenoble, il a accompagné le projet Alma-Gare, «  fameux creuset d’innovations sociales  » et regrettait que la politique de la ville «  se soit réduite malheureusement à une politique de quartiers dégradés, stigmatisés, alors qu’ils sont aussi et avant tout, initiatives, respect des différences, invention de nouveaux métiers, échanges de savoirs et de savoir-faire.  »

Célébration jeudi 2 octobre à 11 h à Thiembronne dans le Pas-de-Calais".

Aricle paru dans Nord éclair

Marc Vandewynckele

Ajouter un commentaire