Logement : Le maire ignore les familles modestes!

La situation du logement social aux Avirons est alarmante au regard de l'absence de logement livrés depuis plusieurs années aux Avirons. D'ailleurs, la ville des Avirons recouvrent environ 10% de logements sociaux sur son territoire. Par conséquent, elle ne respecte pas le seuil imposé par l'Etat. Le maire préfère payer des amendes au lieu de construire des logements qui pourraient répondre à une demande réelle. C'est complètement faux de dire qu'il y a une faible demande.

Alors, expliquez-moi pourquoi les demandeurs d'emploi prennent autant de temps à accéder à un logement? De nombreux avironnais ont dû émigrer dans les communes voisines en raison de l'absence de logements sociaux aux Avirons. Ceux_ci souhaitent revenir dans leur ville natale.

Le maire a exprimé dans le journal de l'ile du vendredi 19 avril 2013 son désir de retenir essentiellement le PLSA, c'est à dire accessible à la classe moyenne, ce dont je me félécite. Sauf que là il met de côté ceux qui résident dans un logement social et qui ont des ressources inférieures à 1500 euros mensuels. Conséquence : la grande majorité de ces locataires actuels se retrouvent exclus du dispositif.

Le maire montre bien qu'il a choisi d'exclure les familles les plus modestes des Avirons de l'accession à la propriété, ce dont je déplore totalement.

Avec plus d'intelligence dans la démarche, nous n'aurions pas à payer les amendes qui pourraient être réaffectées à différents types de prise en charge.

Logement social

Ajouter un commentaire