Emploi : Le mépris du maire envers les Avironnais !

Le maire agit depuis 26 ans sans partage et sans concertation. Récemment, il a effectué des embauches dans différents services communaux. Il décide et tranche dans le recrutement des employés communaux au mépris des Avironnais.

Nous constatons qu’il y a de moins en moins de jeunes de la ville aux postes clefs  et pourtant ils sont formés ! Je connais plusieurs d'entre eux qui ont réussi leur concours de la fonction publique territoriale mais leur évolution professionnelle n'a pas été soutenue ou a été bloquée par le maire. Malheureusement la politique municipale réduit les Avironnais aux contrats aidés à l’exception de sa cour qui bénéficie des privilèges.

Le maire a montré lors du dernier Conseil Municipal qu’il fabule et qu'il souffle sur la braise de la xénophobie. Je lui pose une seule question : si moi je fais du racisme en priorisant les emplois en faveur des jeunes de la ville, alors, comment appelle-t-il ce que Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu et son mentor en politique, a proposé le 15 février 2013 dans un communiqué  où il plaide pour les embauches des jeunes de sa ville ?(Annexe 1).

Je ne rentrerai pas dans ce jeu malsain qui masque son incompétence et son manque de volonté à développer l'emploi des jeunes des Avirons. Encore une fois à travers son discours, il porte du mépris envers les Avironnais. Il a voulu faire diversion et noyer le poisson car ce débat le dérange. Brouillé dans ses pensées, il s’invente des scénarios totalement faux ! A aucun moment je n’ai évoqué le terme d’étranger. Voilà les termes exacts qui ont été employés :

« Plusieurs emplois ont été créés aux Avirons ces 2 dernières années : Micro-crèche, cuisine centrale, assistante sociale, administration centrale, la médiathèque. Récemment encore un poste créé dans le service culturel des Avirons. Toujours pas d'Avironnais! Encore une fois les avironnais sont exclus! Je connais pourtant plusieurs avironnais qui auraient pu occuper ce poste et qui ont la motivation et les compétences nécessaires. »

Cette vérité concernant l’embauche des Avironnais agace sensiblement le maire. Il n'accepte pas la contradiction et perd le contrôle de la situation quand on remet en cause ses méthodes. Qu'on ne se trompe pas de débat, ce qui m'importe, c'est l'emploi des jeunes administrés!

Le Maire par son manque de volonté accentue le chômage des Avironnais et ce dans un contexte tel que l’on connait. Peut-on tolérer un tel comportement de sa part ?

Le maire est incapable de mobiliser les différents dispositifs d’insertion tels que le PLIE(plan local pour l’insertion et l’emploi), les contrats d’alternance, le manque de projets pour mobiliser les contrats dans le cadre des chantiers d ‘insertion.

Le maire se contente du minimum proposé et ne se bat pas pour trouver des solutions d’insertion supplémentaires. En outre, aucune véritable politique de formation de l’Avironnais en faveur des postes susceptibles d’être créés au sein de la mairie. Cette situation est d’autant plus incompréhensible de la part de celui qui préside le CDG(centre de gestion) et qui est délégué régional du CNFPT (centre national de la fonction publique territoriale).

Lors de notre conférence de presse du 2 mai 2013, j’ai proposé dans le cadre d’un véritable plan de valorisation de l’emploi local, un certain nombre de pistes d’actions dont je retiens la proposition concernant l’accès aux Avironnais aux postes créés au sein de la collectivité :

Nos administrés ont de plus en plus de compétences.  C’est pourquoi nous devons définir une politique de formation en fonction des postes susceptibles d’être créés au sein de la collectivité communale. Des plans de formation devraient être pensés pour favoriser la réussite du jeune avironnais aux concours dans la fonction publique territoriale. Identifions les compétences locales pour ensuite permettre la construction de profils types pour accéder aux postes créés par exemple dans le domaine de la petite enfance où des places devraient être créées.

Il s’avère que les avironnais sont oubliés de ces créations de postes. Pourtant, il y a de plus en plus de jeunes qui sont formés.

Il s’attaque à un Avironnais qui défend la cause des Avironnais. Je ne le laisserai pas mépriser notre population comme il le fait en ce moment !

 

 Jean Daniel DENNEMONT

 

  

ANNEXE 1

Thierry Robert plaide pour l'embauche des jeunes de la ville

Alors que le chantier du futur centre commercial Leclerc a démarré, Zac Portail, à Saint-Leu, Thierry Robert interpelle les entreprises  en charge des travaux. Le député-maire de Saint-Leu souhaite que des jeunes issus du quartier, touchés par le chômage, soient embauchés. Nous publions un extrait en date du 15 février 2013 :

"Le développement de la ZAC Portail s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé. Nous avons ainsi l’opportunité de lier attractivité économique et maintien de la cohésion sociale sur notre territoire.

Plus généralement, la Municipalité inclura, prochainement, dans ses marchés publics une clause d’insertion sociale, ce qui favorisera l’emploi des Saint-Leusiens vivant dans des conditions difficiles. Dans le cadre d’un objectif sociétal, les porteurs de projet, même s’ils sont de nature privée, pourraient eux-aussi s’inspirer de ce type de dispositifs lorsqu’ils attribuent des marchés".

 

 

img-1260.jpgimg-1257.jpg

Commentaires (4)

zarboutan
  • 1. zarboutan | 29/06/2014
Avironnais , Avironnaisse
Ne voyez vous tous les changements qui se fait en ce moment partout dans le monde et surtout chez nous dans nos communes?
Le changement est la présent chaque jour...
Une seule commune n'a pas compris c'est NOUS LES AVIRONS, quel honte pour moi c'est une honte inadmissible.....Je ris de vos bêtises.....
Brabant R
  • 2. Brabant R | 10/07/2013
Il faut casser tous les profits que néné aux Avirons, le maire i travail pou une catégorie. Moin lé content néna un candidat pou défende band zavironnais.
Un avironnais
  • 3. Un avironnais | 10/07/2013
Le maire n'est plus là pour les avironnais. il fait plaisir à ses amis d'ailleurs. Nous voulons d'un maire qui privilégie les avironnais. Tous les maires sont là avec leurs citoyens. Je ne comprends plus le maire des avirons. Aides d'abord nos compatriotes.
Georget Pascal
  • 4. Georget Pascal (site web) | 09/07/2013
La critique est toujours facile.
Proposer au lieu de critiquer, c'est comme cela que cela doit marcher.
Je ne suis d'aucun parti pris. Que les Avirons soit gagnante en 2014, et cela quelque soit la personne qui sera élue.

Ajouter un commentaire