Fier de ne pas avoir voté Hollande en 2012

 

Aujourd'hui je n'ai aucun regret. Je n'ai pas voté Hollande en 2012. Il ne m'inspirait pas confiance et je savais que " Le changement, c'est maintenant" était voué à l'échec.
 

L'utilisation de l'article 49-3 pour faire adopter la loi travail. Il l'avait dejà utilisé en 2015 pour la loi Macron. C'est un aveu de faiblesse de la part du gouvernement. Dire qu'il critiquait en 2006 cet article de la constitution de "brutalité" et de "déni de démocratie". Ce n'est que le reflet du manque de consistance politique de Hollande.

Aux prochaines présidentielles, je ne me laisserai pas embarquer par ceux qui veulent accéder au pouvoir et sont prêts à toutes sortes de promesses pour gagner des voix. 

L'outre-mer n'est pas une priorité pour ceux qui aspirent au pouvoir. Or, nous avons besoin d'un réel projet de développement pour la Réunion. Sous l'ère Mitterand et Chirac, il y avait une volonté de résoudre nos problèmes. Aujourd'hui, ils veulent ratiboiser sur les dispositifs en faveur de l'outre-mer.

J'espère qu'il y aura un candidat pour proposer une vision pour les ultramarins. J'aimerai voir nos politiques beaucoup plus exigeants pour défendre les intérêts de l'outre-mer. Le seul député courageux dans le camp de la majorité c'est Patrick LEBRETON. Il a le courage de désavouer son camp lorsqu'il propose des lois contraires aux intérêts de la population. Didier ROBERT avait fait preuve de détermination également face à un gouvernement de droite en 2008. 

Jean Daniel DENNEMONT

Non à Hollande

Ajouter un commentaire