rythme scolaire

Le rythme scolaire aux Avirons

La mise en application de la réforme du rythme scolaire aux Avirons n’est pas une révolution. 

Dès août 2013, j'avais mis l'accent sur la nécessité de créer les conditions pour mettre en place le projet éducatif territorial (PEDT)  en vue de favoriser le développement personnel des enfants, leur épanouissement et leur implication dans la vie sociale. J'avais réclamé la plus large concertation avec les parents d’élèves afin de préparer en amont cette organisation du temps scolaire. 
Certes, le PEDT sera mis en place aux Avirons parce que la loi l’impose mais il n’y a pas un réel engouement pour favoriser le développement d’activités périscolaires sur le territoire communal. Comme d’habitude, on applique le strict minimum. D’ailleurs, le temps scolaire, le lundi, le mardi et le jeudi reste le même qu’actuellement.
  
La journée du mercredi est retenue de 8 heures à 11 heures. La municipalité n’a pas pensé aux parents qui exercent une activité professionnelle. Ils devront payer des frais de garde supplémentaires à partir de 11 heures. Encore une fois, c’est le porte-monnaie des parents qui sera sollicité.  

 Le maire rendra payant les activités du PEDT et cela dans un souci de réduire la demande d’activités car la collectivité n’a pas prévu les moyens techniques, matériels et humains adaptés pour une bonne organisation.
Comment avec seulement  30% de capacité d’accueil peut-on prétendre être prêt pour la mise en œuvre de ces rythmes scolaires ? Que fait-on des 70% d’enfants exclus du dispositif? 
 

Lire la suite

Il faut prévoir la réforme du rythme scolaire aux Avirons

Un peu plus d’une semaine après la rentrée scolaire aux Avirons, il nous semble important d’établir un état des lieux de la politique municipale en matière d’éducation. A partir de là, nous devons corriger les dysfonctionnements en cours dans l’objectif de maîtriser les enjeux de la prochaine mise en œuvre de la réforme du rythme scolaire.  En effet, cette année est une période charnière dans le sens où il faut préparer dès maintenant la réorganisation de la prochaine rentrée 2014.

Lire la suite