Racisme aux Avirons

Les Avirons : barrons la route aux racistes !

Un pseudo-groupe de soutien à la majorité municipale  ou plutôt un lâche qui n’a pas le courage de donner son nom, voyant leur (ou son) leader Michel Dennemont  en grande difficulté pour les prochaines élections municipales de mars 2014 (25 électeurs avironnais à son ouverture de campagne avec le LPA de Thierry Robert), cherche à ternir mon image.  Ce groupuscule aux relents racistes et xénophobes a franchi la ligne rouge lorsqu’il s’attaque à un adversaire en raison des origines malgaches de sa femme.

 Il s’appuie sur un article paru sur Zinfos 974, signé du président  du groupe Amité Malgache-Réunion, Mr Narivelo Rakoto, dont je ne connais ni l’entité, ni le président. Comme tout le monde,  j’ai vu ce soutien à un certain nombre de candidats à la Réunion. Je peux vous dire mon étonnement à la lecture de cet article. Par conséquent, je ne peux pas être responsable des propos tenus par des personnes dont je ne connais pas l’existence.

 Mon lien à Madagascar se résume à l’origine de mon épouse. Pour la précision, celle-ci est de nationalité française depuis dix neuf ans, et réside en France depuis plus de vingt ans. Je ne vois pas l’intérêt de mettre en exergue ses origines, si ce n’est pour faire polémique et exprimer des sentiments racistes et xénophobes. Le racisme est la principale arme des imbéciles.

 A vouloir raconter des ignominies, comme quoi je défends les intérêts malgaches, c’est de la médisance. Là on atteint le niveau zéro de la politique. J’ai même entendu parler de « bateaux de malgaches » qui débarqueront. Mais où va-t-on avec de tels raisonnements qui relèvent des années 1930/1940. Utiliser de tels contenus montre bien que certains  sous-estiment les Avironnais. A moins qu’ils commencent à dévoiler leurs vrais visages.

 Ceux qui me connaissent savent bien que j’ai été un adjoint au maire au service de la population et non de ma famille. Mon engagement politique porte exclusivement sur la défense des intérêts des Avironnais, comme je le fais pour l’emploi des Avironnais aux postes à responsabilités. Je me bats pour que cette population soit mieux prise en considération. A travers tous mes combats, mes préoccupations sont celles des Avironnais : la réfection du réseau routier à Fonds-Maurice, la rénovation du réseau routier, la création d’emplois, la nécessité d’améliorer la qualité de l’eau au Tévelave, …

 Pendant que d’autres sont davantage préoccupés par leurs intérêts personnels, j’ai été auprès des Avironnais en grève à l’ADT ou à la Coopérative des Avirons, aux côtés des familles dans la souffrance lors de drames familiaux, contrairement au maire. Ces mêmes élus de la majorité municipale qui vont soutenir Thierry Robert en septembre 2012 pour obtenir des contrats aidés supplémentaires… pour la ville de Saint-Leu. Et qui ne se dévouent pas pour les Avironnais !

 Je suis aussi écœuré que certains élus profitent de leur fonction  pour permettre à leur famille d’accéder à des postes à la mairie, au conseil général ou à la CIVIS. Et là il n’y a pas besoin de passer des concours. Ces même élus qui usent et abusent des voitures communales à leurs fins personnelles, ça c’est le quotidien de certains élus de la majorité municipale.

 Quand un groupuscule proche du maire s’attaque aux origines de la femme de son adversaire, comme il le fait tous les jours, il n’a plus sa place dans le débat politique ou bien il se rapproche des partis d’extrême droite dont sa pensée s’y rattache.

 Jouer sur la peur et le mensonge, voilà la méthode des faibles et de ceux qui utilisent les moyens les plus ignobles pour rester au pouvoir.

 Le développement de la ville des Avirons nécessite un vrai débat pour les vingt prochaines années, et non des propos mensongers et nauséabonds, utilisés par ce groupe de soutien à la majorité municipale.

 

Jean Daniel DENNEMONT