Caroupaye

Les barrages des transporteurs discréditent le mouvement de M. CAROUPAYE

une grève ou une manifestation de mécontentement doit être activée quand vraiment il n' y a plus d'autres issues. Elle doit prendre un sens et être légitime. Dès lors  qu'on manifeste pour toutes sortes de prétexte, la grève perd toute sa substance. On peut faire la grève ou barrer la route lorsqu'aucune négociation n'est possible, ou pour  défendre une cause crédible et légitime. Le mouvement des transporteurs en 2008 avait une signification, ce qui a permis de déboucher sur de résultats probants. Mais depuis quelques temps, un certain Jean Bernard CAROUPAYE agite régulièrement le chiffon rouge, et menace à tout bout de champ de paralyser la Réunion au travers de ses "barrages".

                Barrage des transporteurs au niveau de la route du Littoral (photos Orange Réunion)                                                                         

Je dis haut et fort qu'on ne peut pas pénaliser les réunionnais parce qu'on n'a pas été convié à la préfecture. Soyons un peu plus sérieux dans la démarche si on veut recueillir l'adhésion des réunionnais autour d'une cause juste. De là à barrer la route parce qu'on n'a pas été convié à une réunion à la préfecture, Jean Bernard Caroupaye se décrédibilise.

Jean Daniel DENNEMONT