Après 26 ans, voilà la décision du maire : détruire notre patrimoine !

 Comme beaucoup d’Avironnais, j’ai été surpris et choqué par l’acharnement du maire des Avirons à détruire l’un des derniers symboles de notre patrimoine encore visible sur notre commune, c’est à dire nos citernes implantées sur différents quartiers.

 

 

poivron-255.jpg

                       Citerne au Chemin de Ligne

  Ces réservoirs ont été utiles aux besoins de la population et auraient pu servir en cas de pénurie d’eau.   

Après avoir œuvré pleinement à dénaturer et à casser tout ce qui représente les Avirons d’antan, le maire s’attaque à l’âme et au cœur de nos monuments historiques qui retracent la vie des Avironnais.

    Aucun argument ne peut justifier un tel acte de mépris envers toute notre culture patrimoniale que nos ancêtres nous ont léguée.

  

poivron-259.jpg

 Citerne en face du Chemin Joseph Baronce

Il semblerait que le maire-conseiller général ait l’intention de colmater des abris bus en lieu et place de ces  citernes. L’amélioration du cadre de vie des administrés passe par une mobilisation sur les financements existants afin de permettre l’implantation d’abris bus sur des espaces appropriés et non par la disparition de notre patrimoine déjà largement réduit par une urbanisation irréfléchie.

 J’ai déjà sollicité le maire pour une vraie campagne d’abris bus sur le territoire. Cependant, cette demande ne fait écho qu’à l’approche des élections. Ce fut le cas en 2011, et c’est encore le cas aujourd’hui avec la proximité des municipales de 2014.

 Je dis OUI à un vrai projet d’abris bus, mais pas du rafistolage, et je dis NON à la destruction de notre patrimoine !

  Jean Daniel DENNEMONT (Les Avirons)

 

Commentaires (2)

y s t
  • 1. y s t | 14/05/2013
eh ben la i fai mal mon koeur a mort, mi esper 2014 le bonheur va eclaire a nous , enfin mi ve dire bande domoun la pa peur fait voir ke zot lai kontre le maire
eb
  • 2. eb | 14/05/2013
c'est du grand n'importe quoi! le village des Avirons a déjà perdu de son charme avec toutes ces constructions copiées-collées sur la Métropole! où va-t-on?

Ajouter un commentaire