Aménagement du Bas du Tévelave : le manque de concertation avec les habitants

Dans le projet d'aménagement du Bas du Tévelave, la municipalité des Avirons met tout en œuvre pour écarter les habitants de la vraie concertation :

  • Les "petits" agriculteurs ont été dépossédés de terrains agricoles, sans en être informés en amont.
  • Les "petits" propriétaires de terrains subissent les choix politiques imposés d’en haut. C’est seulement aujourd'hui que la municipalité commence à parler de concertation quand tout est ficelé!

 

Ce projet provoquera des transformations qui auront des conséquences sur les habitudes des résidents. Il est clair que ce projet d’aménagement risque de mettre en péril le peu d'espace naturel encore existant aux Avirons.

Quant à la construction d'une école évoquée par la majorité municipale, ses perspectives de réalisation sont très lointaines au regard de l’exemple de la petite école du Ruisseau, dont le maire a eu les pires difficultés pour trouver des sources de financement. Lors de la campagne des départementales, l'adjointe aux affaires scolaires a dit que ce projet d’école primaire se transformerait en collège! Promesse électorale? Info ou intox ?

Aussi, la construction de nouveaux logements impliquera l'arrivée d'une population nouvelle et importante dans le secteur.

Malgré cette mutation prochaine, tout est mis en œuvre pour que les habitants des quartiers concernés disposent du moins d'éléments possibles concernant soi-disant l'avenir de leur territoire. D'ailleurs, l'information aux administrés s'est faite de façon très discrète dans le dernier magazine municipal.

Du fait de l’absence  de volonté du maire à intégrer  la base dans les discussions liées aux projets de la ville, nous subissons une urbanisation irréfléchie qui dénature les Avirons et réduit les quelques rares espaces verts encore existants.

Nous refusons cette méthode. Notre groupe "Les Avirons, un nouvel élan" préconise une démarche beaucoup plus participative afin que les résidents soient associés à ce projet. L'arrivée d'une population nouvelle dans un quartier exige un travail en amont qui semble malheureusement oublié.

Nous proposons de prendre réellement en compte les revendications et les demandes exprimées par les familles concernées par ce projet d’aménagement du Bas du Tévelave dans le cadre d’une concertation juste.

Jean Daniel DENNEMONT

Conseiller Municipal des Avirons

"Les Avirons, un nouvel élan"

Ajouter un commentaire